Les livres - Amicale de l'UTA

Aller au contenu

Menu principal :

Les livres


Les Grandes Heures de UTA sont épuisées.


Le livre "Les Grandes Heures de l'UTA": 290 pages en deux couleurs (Bleu et vert!), 200 photos noir et blanc, cahier central de 12 pages en quadrichromie (La flotte DC8, DC10 et Boeing 747, les affiches, etc.). En voici la Préface.
Avec la disparition de notre compagnie en 1990, un pan de l’histoire de l’aviation aurait pu s’effacer. Pourtant UTA et les compagnies qui lui donnèrent naissance marquèrent une page de l’aviation commerciale française.
Comme l’écrivait Jean Combard, nous ne pouvons oublier ce riche passé, «les buts que nous nous étions assignés, de la foi qu’il a fallut pour les atteindre, des peines et des joies qui ont sillonnés notre route… Nous savions que nous devions en permanence nous imposer en affirmant notre volonté de gagner et de gagner toujours»
Ce sont les grandes heures de cette aventure commune que nous avons souhaité vous faire revivre dans ce livre.
J’ai raconté l’Histoire d’U.T.A. à l’aide des comptes rendu des assemblées générales, de notre revue «U.T.A. entreprise», des textes ou souvenirs qui nous ont été communiqués par nos adhérents, de notes internes, d’organigrammes, de comptes rendus de réunions et des témoignages que j’ai pu recueillir. J’ai parfois ajouté mes propres souvenirs, lorsque j’ai pu les vérifier. Ce livre regroupe, en en améliorant la présentation, en les complétant par des photos inédites, tous les articles parus dans «l’Echo» sous le titre «Les Grandes Heures de l’U.T.A».
Ma reconnaissance va aux nombreuses personnes qui m’ont apporté leur aide, et en particulier à Bernard Lesueur, sans qui cette histoire n’aurait pu être publiée, qui relut et passa au crible tous les textes et en assura la mise en page, à Danièle et François Gérard de Graffy Service, as de la mise en page, qui améliorèrent au fil du temps la maquette de l’Echo. Mes remerciements vont aussi à François Liron, redoutable correcteur. Que tous ceux – personnel au sol, PNC, PNT – qui nous ont transmis leurs souvenirs, oralement au cours de simples entretiens, par écrit dans les articles parus dans l’Echo, que nous avons souvent mis en encadrés, qui nous ont permis de mieux appréhender au cours de nos vingt-huit années d’existence l’esprit qui nous a animés, la vie quotidienne et l’économie de la compagnie, qui nous ont parfois aidé à préciser un détail, soient chaleureusement remerciés.
Les photos proviennent de la collection de l’Amicale, complétée par nos adhérents et par la fantastique collection de Jean Delmas; qu’ils soient assurés de notre reconnaissance.
Je me suis généralement abstenu de tout commentaire; en effet on ne saurait juger les faits passés avec les modes de pensée du présent. Le rôle de l’historien n’est point de juger, mais de comprendre, et je n’ai pas voulu témoigner. J’ai préféré, lorsque c’était nécessaire, insérer des articles de presse du moment, exposant le pour et le contre, en particulier lors de la vente d’U.T.A. à Air France.
Nous n’avons pu relater toutes les activités des directions, départements et services, car il nous aurait fallut plus du double des pages de ce livre. Il n’est pas exclut qu’un tome II voit le jour dans les prochaines années.
Merci à tous les adhérents qui m’ont encouragé à poursuivre une tâche parfois ingrate et qui ont ainsi contribués à une meilleure rédaction de cet ouvrage.

Histoire du transport aérien français, de Robert Espérou,
paru le 14 mai 2009.

Robert Espérou a retracé l'évolution des ailes commerciales françaises depuis leur redémarrage au lendemain de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à aujourd'hui.
Ayant lui-même été acteur de la plupart des grands dossiers, de décisions qui ont façonné les transports aériens actuels, il en analyse les rouages à travers une connaissance unique des événements. Par exemple, le partage du réseau long-courrier français entre la compagnie nationale Air France et le secteur privé, la création difficile d'une grande compagnie intérieure (Air Inter), les négociations délicates avec les grandes puissances aériennes du monde, etc. Ce livre est le tout premier à dresser ce grand bilan, seul moyen de mettre en contexte l'actualité d'aujourd'hui.
Administrateur civil honoraire, Robert Espérou, personnalité très connue et respectée des transports aériens, a occupé diverses hautes fonctions au sein de la direction générale de l'Aviation civile, dont le poste de chef du service des transports aériens. Il a également été commissaire du gouvernement auprès du conseil d'administration d'Air France, administrateur d'Aéroports de Paris et membre du Conseil supérieur de l'aviation marchande. Il est l'auteur de nombreuses publications dont une histoire d'Air France, des origines à nos jours au cherche midi.
Nous vous conseillons vivement l’achat de ce livre qui expose, entre autres, les dimensions politiques des créations des compagnies aériennes après la guerre, et en particulier d’Aigle Azur, de la TAI et d’U.A.T., et enfin d’UTA et de la fusion avec Air France. Nous avons utilisé ce livre qui nous a permis, avec des documents que Robert Espérou a bien voulu nous confier, de mieux raconter l’Histoire de l’U.A.T. qui a parue en 2010 dans l’Echo.



L'avion du blanc de Jean-Claude Brouillet. Nouvelle édition revue par l'auteur


Il a seize ans, en 1941, lorsqu'il s'engage dans la Résistance. Arrêté avec Marie-Madeleine Fourcade, chef du réseau " Alliance ", il s'évade, rejoint les Forces Françaises Libres en Afrique. Il veut se battre, il veut réaliser son rêve : piloter un avion. Lorsqu'il y parvient, la guerre s'achève. Il cherche une autre aventure, un autre combat. Il les trouve au Gabon, où il débarque à vingt ans, sans un sou. Il découvre un pays fabuleux, où vivent des hommes fabuleux : les forestiers. Un pays vierge, sans routes, où il faut aux piroguiers des jours et des jours de navigation sur les fleuves pour gagner Libreville. Alors, pour ouvrir ce pays à lui-même, il invente l'aviation gabonaise avec un vieux biplan déniché aux surplus, qu'il réussit à poser sur d'invraisemblables pistes taillées pour lui dans la forêt équatoriale. Un avion, puis deux, puis trois; des petits, des plus gros, des très gros. Jusqu'à faire une compagnie, une vrai compagnie, avec de vraies lignes. Tout ça, à force de volonté, de courage, de merveilleuse folie, et parce qu'il y a des hommes, des noirs et des blancs, pour lui faire confiance. Le succès, la fortune, à trente-cinq ans. Et tout rejoué, pour le bonheur de parcourir les mers sur la plus belle goélette du monde, l' " African Queen ". Et encore une fois, pour se persuader qu'on peut faire en France ce qu'on a réussi en Afrique. Mais c'est là, à Paris, dans les bureaux et les administrations, qu'il découvre la jungle, la vraie jungle. Alors, salut! La vie est ailleurs : là-bas sous l'Équateur, où le ciel est libre. Il faut lire cette histoire vraie, pleine de verve, de drôlerie et d'émotion, pour savoir ce que peut faire un garçon du sud-Ouest qui n'a pas froid aux yeux. Il faut lire ce livre pour savoir qui est Jean-Claude Brouillet.Mais c'est là, à Paris, dans les bureaux et les administrations, qu'il découvre la jungle, la vraie jungle. Alors, salut! La vie est ailleurs : là-bas sous l'Équateur, où le ciel est libre. Il faut lire cette histoire vraie, pleine de verve, de drôlerie et d'émotion, pour savoir ce que peut faire un garçon du sud-Ouest qui n'a pas froid aux yeux. Il faut lire ce livre pour savoir qui est Jean-Claude Brouillet.
Prix: 23,50 euros



Raymond Vanier Tout pour la Ligne

Raymond Vanier a été chef pilote de la compagnie Air Bleu, dont les Chargeurs Réunis détenait 25% du capital.
De nombreux ouvrages ont déjà été consacrés aux pionniers de l'aviation française, écrits à posteriori par des chercheurs, journalistes ou romanciers, exaltant leurs exploits ponctuels et héroïques.
« Tout pour la Ligne », par contre, a été rédigé par le pionnier lui-même. D'après ses notes personnelles, Raymond Vanier témoigne directement, avec modestie et rigueur, du travail effectué quotidiennement pendant plus de quarante ans pour rapprocher les hommes. Il décrit ainsi l'histoire même de l'instauration des lignes aériennes commerciales régulières et fiables.
Ce livre écrit dans un style dépouillé nous fait revire cette histoire avec simplicité et passion. La réédition de ce livre est d'actualité et riche d'enseignement pour la jeunesse en quête de repères.
R. Vanier fait partie de cette phalange de pionniers motivés par un professionnalisme sans faille, un amour du métier, une foi inébranlable.
Héroïsme du quotidien, discrétion, efficacité, souci du travail bien fait, respect des engagements... c'était cela la Mystique du courrier, racine d'avenir.
Bernard Pourchet, Dernier Directeur du Centre d'Exploitation Postale, la Postale de Nuit.
Editions Loubalières, 22 euros

Je recommande particulièrement l’achat de ce livre qui intéressera le personnel navigant, PNT et PNC et le personnel au sol.
Raymond Vanier fut un des premiers embauché à l’Aéropostale dont il raconte l’histoire du début à la fin ; il rend hommage à tous les pilotes qui participèrent à cette aventure, à ceux qui y laissèrent leur vie, et pas seulement à ceux qui furent « médiatisés ». Raymond Vanier était non seulement un bon pilote, il connaissait aussi la mécanique, mais aussi un grand dirigeant, jugeant les hommes avec impartialité et humanisme, un grand organisateur, très apprécié par Didier Daurat, lié à lui par une profonde amitié, avec qui il fit toute sa carrière, et qui l’appela, après la faillite de l’aéropostale à Air Bleu, comme chef Pilote, une nouvelle compagnie dotant la France d'un réseau aérien de lignes postales non subventionnées. Les Chargeurs Réunis souscrivirent 25 % du capital, Massimi, Louis Renault, la librairie Hachette, la société anonyme des avions Caudron pour le reste. Les quatre premières lignes d'Air Bleu furent inaugurées le 10 juillet 1935 au Bourget, exploitées par six Caudron Simoun. La guerre interrompit les activités au moment où une nouvelle étape venait d'être franchie avec le premier courrier postal de nuit par un Caudron Goéland, piloté par Vanier. Air Bleu venait de fonder Air Inter. (Pour plus de détails, voir l’histoire de l’Aéromaritime).
Claude Bossu

DU TRIMOTEUR AU QUADRIJET
Le transport aérien en Afrique francophone 1940 - 1961
Vital E. Ferry et Robert Espérou


L'ouvrage est le troisième et dernier de la série décrivant la conquête de l'espace aérien en Afrique noire française et au Congo Belge de 1911 à 1960. Il couvre la période 1942 à 1960 et relate l'essor difficile des lignes aériennes civiles la paix revenue grâce à l'exploitation de surplus fournis  presque exclusivement par l'industrie américaine.
En 1942, la situation est désastreuse tant dans le domaine des matériels volants que de celui de l'infrastructure encore rudimentaire. Il faut se battre contre la pénurie. Avec le début d'embellie des années cinquante les grandes compagnies se disputent un gâteau prometteur : c'est une lutte féroce pour être bien placé en vue de l'échéance de 1960 et de l'arrivée des jets. A coté des « grandes manœuvres » l'auteur s'attache à montrer par l'anecdote les difficultés de la vie quotidienne des mécaniciens et pilotes pour faire voler de drôles de machines qui souvent ne demandaient qu'à rester au sol.
Vital E. Ferry, ancien pilote retraité de l'aviation civile est membre de la commission d'Histoire, Arts et Lettres de l'aéroclub de France. Il a publié précédemment aux éditions du Gerfaut - Ciels impériaux africains et Croix de Lorraine et Croix du Sud.


« Ciels Impériaux Africains 1911-1940 »
Editions du Gerfaut, 280 pages

On lira avec beaucoup d'intérêt dans la troisième partie de l'ouvrage, l'épopée de la difficile pénétration de la Régie Air Afrique du commandant Dagnaux, au cours des années 1930, à travers le Sahara et l'Afrique noire, pour atteindre les rives de l'Océan indien, puis Madagascar. On connaîtra mieux aussi les difficultés de toutes sortes rencontrées par les Chargeurs Réunis pour lancer leurs « services aériens », la future Aéromaritime, sur la ligne côtière Dakar Pointe Noire, en particulier concernant l'aménagement des structures portuaires et le choix des appareils.
Nous recommandons vivement l’achat de cet ouvrage, en particulier pour les informations sur l’histoire de la Régie Air Afrique, qui manquaient à notre patrimoine. Rappelons que notre compagnie est issue de la Régie Air Afrique par la TAI, qui fut créée par les anciens de cette Régie, et de l’Aéromaritime par l’UAT, dont nous célébrerons prochainement l’anniversaire des 70 ans de sa création par Francis Fabre.


Du Comet à l'A380 Histoire des avions de ligne à réaction Par René J. Francillon, Docavia n° 53, Editions Larivière, 256 pages, 70 €  ISBN 2-84890-023-7   
L'Amicale et Jean Delmas ont modestement participés pour les avions Douglas.


L'histoire des avions de ligne à réaction, vieille de presque 60 ans, est ici racontée dans un superbe Docavia par quelqu'un qui l'a en partie vécu de l'intérieur. René J.
Francillon, avant d'écrire pour Le Fana de l'Aviation, a d'abord été connu pour ses nombreuses monographies, livres qui sont aujourd'hui des références incontournables
(l'aviation japonaise, Lockheed, McDonnell Douglas, Boeing 707, etc.). Mais Francillon travailla aussi pour Lockheed puis Douglas, grâce à son doctorat d'économie. Il a donc littéralement vu naître un certain nombre d'avions et revendique même la paternité de certaines de leurs versions. Cette histoire très illustrée se présente sous la forme de courts chapitres, toujours illustrés en couleurs (y compris le prototype du "Comet" !), où est expliqué pourquoi tel appareil est né et comment se justifie sa réussite ou son échec. Suivent des présentations détaillées des versions et variantes, ainsi que de nombreux tableaux que les professionnels du transport aérien apprécieront, et de petits plans. Bref, voici un ouvrage sans équivalent et une nouvelle bible signée Francillon !

Le livre de Maurice Etienne "Sac à terre"
dont vous connaissez déjà certaines anecdotes, racontées avec l’humour que notre ami utilise avec verve…


Voici la présentation de son éditeur :
Maurice Etienne, ancien commandant de bord sur DC-10, et qui   collabore régulièrement à "L'Echo", publie en juin un livre de   souvenirs intitulé "Sac à terre". Il y raconte 29 ans de carrière, de ses débuts comme radio sur la ligne Caen-Le Havre, en 1947, jusqu'à ses longs courrier chez UTA, en passant par ses nombreux vols en   Afrique, sur DC-3 ou JU-52. Il y évoque de nombreuses anecdotes savoureuses, comme sa participation, à la fin des années 50, au tournage, au Cameroun, d'un film de John Huston,
avec Juliette Gréco et Errol Flynn !
Prix public 15 euros. Pour le commander, envoyez un chèque à l'ordre des éditions Ankidoo, à l'adresse suivante : Editions Ankidoo, 9 rue Pons Capdenier, 31500 Toulouse.

Retourner au contenu | Retourner au menu